Fondations.org
Accueil

Déremboursement des médicaments anti-Alzheimer : pour des réponses non-médicamenteuses, Fondation Médéric Alzheimer

24 juillet 2018

A partir du 1er août 2018, les médicaments symptomatiques anti Alzheimer, ne seront plus remboursés par la Sécurité sociale. "Ce nouveau contexte nous incite à scruter davantage les pistes qui s’ébauchent dans le champ biomédical mais également au-delà" déclare Hélène Jacquemont, présidente de la Fondation Médéric Alzheimer (FMA).
En effet, les réponses non médicamenteuses sont en plein développement et doivent être davantage prises en considération. Elles peuvent améliorer de manière très concrète et significative les conditions de vie des personnes malades et de leur entourage.

Les réponses non-médicamenteuses, ou, plus exactement, les "interventions psychosociales", visent à améliorer l’autonomie fonctionnelle, l’estime de soi et la qualité de vie de la personne malade et de son entourage. Elles recouvrent des modalités d’intervention très larges, à visées thérapeutique et relationnelle, de réhabilitation, environnementale, de soins et de bien-être, ou encore ludiques et culturelles.

Face à un phénomène aussi complexe que la maladie d’Alzheimer, la fondation prône une approche globale qui implique, à côté de l’effort en matière de recherche biomédicale, de renforcer l’investissement en faveur de la recherche médico et psychosociale, actuellement très insuffisant.

Ces programmes remportent une adhésion croissante auprès des personnes malades, de leur entourage et des professionnels. Pour la Fondation Médéric Alzheimer, ils ne sont pas reconnus par les pouvoirs publics et sont peu intégrés dans les politiques de soins.



.
Fondations.org
Accueil NEWSLETTER CONTACT MENTIONS LEGALES EDITEUR COPYRIGHT VIE PRIVEE - RGPD PUBLICITE PARTENARIAT