Fondations.org

Colloque Pouvoir lire le monde, Fondation Solidarité SNCF

29 mars 2013

3 100 000 personnes, soit 9 % de la population ayant été scolarisée en France, est en situation d’illettrisme. Pour mieux comprendre les difficultés des jeunes face à l’écrit, la Fondation SNCF vient d’organiser un colloque, "Pouvoir lire le monde", où des experts ont pu discuter des enjeux de la lecture et de l’écriture.

La fondation a mobilisé des spécialistes du sujet, afin que les participants puissent à la fois enrichir leurs analyses et renforcer l’efficacité de leurs actions. Elaboré avec le concours du professeur Alain Bentolila, linguiste et administrateur de la fondation, le colloque s’adressait aux associations, aux enseignants, aux éducateurs, aux élus et aux médias.
Deux tables-rondes, "L’illettrisme à qui la faute ?", "Ce que lire et écrire veulent dire", et une tribune d’Erik Orsenna, ont rythmé cette journée d’échange et de réflexion.

Souhaitant aller plus loin que les constats et la réflexion, la fondation s’investit sur depuis quatre ans, dans la prévention de l’illettrisme, notamment avec son appel à projets "Entre les lignes", qui a déjà permis de soutenir 254 associations en s’appuyant sur le réseau de l’Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme.

En 2011, la fondation a franchi une nouvelle étape dans son engagement, en mettant en place des partenariats nationaux d’une durée de trois ans, pour soutenir de grands réseaux (Lire et faire lire, APFEE, Quand les livres relient, AFEV). Présents sur tout le territoire, ils mènent un véritable travail de terrain pour faire reculer l’illettrisme.











Fondations.org