Soutien de l’Institut Pasteur de Shanghai, Fondation Air Liquide

11 avril 2009

L’origine de nombreuses maladies respiratoires reste mal connue, rendant leur diagnostic difficile. A Shanghai (Chine) par exemple, 40% des affections respiratoires ne sont pas correctement identifiées. Ces maladies frappent toutes les générations et sont souvent invalidantes, elles sont notamment la première cause de mortalité infantile.

La Fondation d’entreprise Air Liquide a décidé de soutenir l’Institut Pasteur de Shanghai, pour faire progresser la recherche sur l’identification et la prévention des infections respiratoires à travers un programme de recherche sur trois ans.
Il s’agit d’identifier de nouveaux virus et d’élaborer des méthodes de diagnostic plus efficaces, afin d’améliorer la prise en charge des infections respiratoires.

Le programme de recherche soutenu par la fondation prévoit l’étude d’une population de patients, la standardisation de la méthodologie d’utilisation des micropuces, la constitution d’une base de données concernant les nouveaux agents infectieux détectés.

Une meilleure connaissance des causes et facteurs de ces infections permettra, à terme, le développement d’un système de surveillance et de prévention des épidémies en collaboration avec les autorités chinoises de santé publique.


canard