Fondations.org

Bilan de l’art thérapie pour lutter contre la douleur, Fondation Apicil

21 juillet 2009

L’art thérapie utilise des activités de création artistique comme moyen d’expression des émotions, des blocages, pour une meilleure connaissance de soi.
Il s’agit, par le biais de la peinture, du théâtre, de la danse, de l’écriture, de dépasser l’impossibilité d’exprimer par des mots les douleurs, les souffrances, les contradictions, et de les transformer en une production artistique.
L’art thérapie s’adresse à des personnes dont la symptomatologie douloureuse est rebelle aux thérapeutiques habituelles, dont le projet de vie est en souffrance au sens où il est en suspens, voire inaccessible, dont les repères identitaires ont vacillé, en rupture de liens sociaux, mais prêtes à se mobiliser pour un réaménagement personnel.

La Fondation Apicil finance depuis 2007 l’atelier d’art thérapie du CHU de Grenoble. Elle vient d’effectuer un bilan de deux années de pratique de l’art thérapie (il est téléchargeable sur le site de la fondation). Celui ci est positif et encourageant sur le plan thérapeutique.

Le bilan des patients est sans appel : "L’art thérapie, c’est un bien-être, une évasion, un échange, une respiration, un réconfort, cela permet de voir que l’on n’est pas seul dans son cas. On voit la douleur autrement, on reprend confiance en soi : on n’est plus un douloureux chronique, mais un individu. Cela nous aide à faire des choix et à nous positionner autrement dans la vie, et surtout, on apprend à dire "non", à poser nos limites et nous respecter."



Fondations.org