Fondations.org

Grands Prix 2011, Fondation EADS

24 novembre 2011

— Grand Prix de l’Informatique : Georges Gonthier, du centre de recherche commun INRIA- Microsoft Research, à Orsay et à Cambridge (Royaume-Uni).
Informaticien brillant qui a fait des contributions importantes, créatives et originales dans plusieurs domaines de l’informatique, il a changé la vision et l’échelle de la preuve assistée en machine, ouvrant la voie à des applications réelles comme des preuves de compilateurs ou de systèmes d’exploitations. Il s’attaque maintenant à des théorèmes plus importants comme le théorème de Feyt-Thomson en théorie des groupes, développant par là même la nouvelle discipline du "génie logicien".

— Grand Prix des Sciences de l’Information : Jean-Luc Starck, chercheur CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives).
Il dirige le projet Cosmo-Stat du laboratoire d’Astrophysique du CEA. Il a élaboré les nouveaux outils de traitement de l’image dont les astronomes ont besoin pour mener à bien les programmes Herschel et Planck. Les algorithmes créés par Jean-Luc Starck donnent des solutions efficaces. C’est grâce à ses travaux qu’ont pu être sauvées les images enregistrées dans l’infrarouge extragalactique par la caméra ISOCAM. Les résultats qu’il a obtenus sur l’inpainting ont donné lieu à un contrat industriel entre le CEA et la firme SAGEM Defense Systems.

— Grand Prix des Sciences et Ingénierie : Grégoire Ammaire, professeur à l’École polytechnique, Palaiseau.
Ses travaux sur l’optimisation topologique et l’algorithmique associée lui ont permis, avec son équipe, de mettre au point des méthodes numériques pour calculer les formes d’une structure, les plus robustes pour une quantité de matière donnée. Il est rare de voir un théorème abstrait de mathématique révolutionner l’ingénierie comme ici pour le design des pièces des automobiles et des avions. Ses algorithmes sont utilisés quotidiennement dans l’industrie.











Fondations.org