Fondations.org

Lauréats 2012 Entre les lignes, Fondation Solidarité SNCF

21 avril 2012

146 associations ont été récompensées dans le cadre de l’appel à projets 2012 "Entre les lignes", lancé par la Fondation SNCF. Son objectif : encourager des projets qui contribuent à la prévention de l’illettrisme pour la petite enfance et l’adolescence.
Voici trois exemples d’associations lauréates.

— Dans la catégorie "Petite enfance" (2 à 6 ans) les 79 projets sélectionnés facilitent la familiarisation des enfants avec la langue écrite et l’acquisition du vocabulaire de façon ludique, tout en y associant la famille. Ces objectifs sont ceux de l’association lorraine des Usagers du centre social et culturel des Planchettes qui a proposé le projet "Quand le livre s’éveille, le mot devient merveille".
Grâce à un travail sur des livres avec les tout-petits, mais aussi par la mise en scène de dialogues avec des marionnettes, l’association éveille les enfants à la lecture et à l’expression orale.

— Catégorie "Adolescents 11 à 15 ans". Objectif : consolider les savoirs de base en stimulant les capacités de communication et d’expression personnelle. Le projet "Poésies dans les rues" de l’association Agora Peuple et Culture, à Grenoble, est l’un des 67 lauréats de cette catégorie.
Pendant les vacances scolaires, une quinzaine d’adolescents participe à une animation autour de la poésie. De l’écriture des textes à leur illustration avec des photos, dessins et collages, les jeunes sont invités à s’exprimer personnellement sur les sujets qui leur tiennent à cœur en réalisant des affiches. Les œuvres sont ensuite mises en valeur dans différents lieux du quartier : bibliothèques, librairies, mais aussi panneaux d’affichage libre.

— A l’occasion de l’ouverture de l’appel à projets à l’Outre-Mer, l’association territoriale des CEMEA Mayotte s’est portée candidate dans la catégorie "Adolescents".
Les jeunes sont invités à participer à 6 ateliers artistiques autour des mots, en compagnie de professionnels : slam, conte vivant, calligraphie, arts graphiques, mise en scène ou encore écriture de recueils basés sur l’oralité sont autant de portes d’entrée pour les inciter à s’approprier la langue française.



Fondations.org