Fondations.org
CULTURE ECONOMIE ENSEIGNEMENT ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL MEDICAL SOCIETE SOLIDARITE SPORTS TECHNOLOGIES

Les limites de la logique du prix unique de l’électricité, Fondation iFRAP

5 avril 2014

En France, pour des consommateurs identiques, le prix de l’électricité est le même toute l’année et sur tout le territoire. Une règle mise en place, non pas en 1945 au moment de la nationalisation, mais progressivement dans les années 1950 à 1980, sous la pression des élus ruraux inquiets de la concurrence entre territoires. La Fondation iFRAP pose la question de savoir si, en 2014, cette méthode de fixation des prix est encore acceptable.

Sur les autres énergies, aucune règle de tarif unique ne s’applique. Les prix de l’essence ou du fuel domestique varient du nord au sud de la France, en fonction de nombreux paramètres (proximité des raffineries, coût des stations services, concurrence, volume livré).
Celui du gaz est unique pour les particuliers consommant moins de 6.000 kWh/an, mais il existe six zones tarifaires au delà, en fonction de la distance entre la commune et les artères de transport du gaz. Et tous les Français ne sont pas desservis, ce qui constitue une inégalité plus grave que les écarts de prix.
Le prix du bois est local, les écarts allant de un à dix entre un village boisé et le centre des grands villes.

La logique du prix unique est dépassée. C’est le cas du prix des billets de chemin de fer SNCF. L’ancien tarif au kilomètre a été remplacé par une multitude de tarifs, en fonction du coût de revient et du marché. Le prix au kilomètre des billets de TGV varie ainsi de 10 centimes pour Paris-Marseille à 15 centimes pour Paris-Lille.
Et le prix d’une ressource vitale, l’eau, n’a jamais été unique.

La fondation conclut sa réflexion en constatant que le prix unique de l’électricité, tout le temps, et sur tout le territoire, provoque une sous optimisation des ressources et conduit à l’irresponsabilité des consommateurs et des élus.
D’après la fondation, il est urgent de moduler les prix de l’électricité en fonction de son coût de production instantané. Même si ce n’est faisable qu’assez grossièrement, tant que les compteurs intelligents Linky ne sont pas installés, il est urgent d’envoyer un signal fort aux Français, en rétablissant la conscience de ce que coûte vraiment cette énergie selon les lieux et les moments de consommation.


Tous les articles sur la
Fondation iFRAP


Guide des Fondations

  • Fiche de la Fondation
  • Journal Officiel

  • Actualité de la fondation

  • Bonne nouvelle des privatisations, Fondation iFRAP

  • Archives

  • Colloque comparaison France - Royaume-Uni, Fondation iFRAP
  • Colloque Dépense publique et Parlement, Fondation iFRAP
  • Colloque Hôpital public, Fondation iFRAP
  • Colloque Reconstruire notre économie, Fondation iFRAP
  • Etude sur les inégalités du système de retraite, Fondation iFrap
  • 10 propositions sur la fiscalité des entreprises, Fondation iFRAP
  • La France face aux choix énergétiques, Fondation iFRAP
  • Multiplier les start-up, Fondation iFrap
  • Les limites de la logique du prix unique de l’électricité, Fondation iFRAP
  • Propositions pour de bonnes règles budgétaires, Fondation iFRAP
  • Boîtes noires de la formation professionnelle, Fondation iFRAP
  • Contribution du privé au développement du ferroviaire, Fondation iFRAP
  • Objectif Zéro déficit, Fondation iFRAP
  • Fonction publique : tout changer, Fondation iFRAP
  • Classement, Fondation iFRAP
  • Choc fiscal, Fondation iFRAP
  • RSI et indépendants, Fondation iFRAP
  • Réformer le syndicalisme, Fondation iFRAP
  • Bonne nouvelle des privatisations, Fondation iFRAP











  • ...



    ...





    Accueil Newsletter Contact Publicité-Partenariat Editeur Mentions légales
    Fondations.org