Fondations.org

Prix Meilleures thèses 2013, Fondation Airbus Group

9 décembre 2013

Prix de la meilleure thèse en Mathématiques et leurs Interactions :
Cristobal Andrés Bertoglio Beltrán pour ses travaux sur les "Problèmes directs et inverses en interaction fluide-structure. Application à l’hémodynamique", Ecole doctorale de sciences mathématiques de Paris. Dans cette thèse, des méthodes numériques ont été utilisées pour résoudre des problèmes d’interaction entre le sang et l’aorte. Cela pourrait utilisé en imagerie médicale, pour le diagnostic de pathologies liées à l’hémodynamique de l’aorte.

Prix de la meilleure thèse en Sciences pour l’Ingénieur :
Emilie Sakat pour ses travaux sur les "Structures métal-diélectriques à résonance de mode guidé et applications au filtrage et à l’imagerie infrarouge", Ecole doctorale de l’école polytechnique. La lauréate a travaillé sur la longueur d’onde infrarouge, pour le filtrage spectral dans le domaine infrarouge, dans l’objectif de réaliser une imagerie multi-spectrale. Plusieurs prototypes ont été fabriqués et comparés avec une modélisation. Ce travail a donné lieu au dépôt d’un brevet.

Prix de la meilleure thèse en Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication :
Nacer Chahat pour ses travaux sur "Antenne, propagation et interaction avec le corps pour les applications de type réseaux corporels sans fil en micro-ondes et en millimétrique", Ecole doctorale Matisse, Rennes. Il s’agit de concevoir des antennes souples, placées sur des textiles, intégrées à un vêtement, pour mesurer l’interaction avec le corps humain. Deux brevets ont été déposés et les résultats peuvent être transférés à l’échelle industrielle.

Prix de la meilleure thèse en Sciences de la Terre et de l’Univers, Espace :
Adeline Pons pour ses travaux sur les "Surpressions de fluide et stabilité des prismes d’accrétion : théorie et validation numérique et expérimentale", Ecole doctorale des sciences de la terre, université Paris-Diderot. Cette thèse aborde le rôle des fluides dans l’évolution des prismes d’accrétion, qui se forment à la convergence de la plaque océanique et de la plaque continentale.

Prix de la meilleure thèse en Physique, Chimie :
Kévin Jouvin pour ses travaux sur la "Synthèse d’alcynes hétérosubstitués par réactions cupro-catalysées", Ecole doctorale Siences et technologies de Versailles. Ce travail concerne le domaine pharmaceutique et/ou agrochimique, dans un objectif de "chimie organique douce".











Fondations.org