Epidémie d’Ebola, Fondation Mérieux

6 septembre 2014

La Fondation Mérieux a décidé de mettre en oeuvre un dispositif pour lutter contre l’épidémie d’Ebola, en renforçant les systèmes de santé ouest africains, grâce à son programme Résaolab (Réseau d’Afrique de l’Ouest des Laboratoires d’Analyses Biologiques).
Ce programme est soutenu par l’Agence Française de Développement ainsi que par la Banque Islamique de Développement, la Coopération Internationale Monégasque, la Fondation Mérieux et la Fondation Stavros Niarchos.

Depuis le début de l’épidémie d’Ebola, les membres du réseau font un point régulier sur son évolution pour coordonner leurs actions et adopter des mesures de prévention concertées.

Ainsi, la Fondation Mérieux a mis en place avec ses partenaires du réseau, trois axes d’intervention :
— Analyse d’échantillons suspects au laboratoire P4
— Apport d’expertise en Afrique de l’Ouest, soit 9 pays ouest africains : les 7 pays membres de Résaolab (Bénin, Burkina Faso, Guinée, Mali, Niger, Sénégal et Togo) ainsi que le Cameroun et la Guinée Bissau
— Formations en biosécurité et fièvres hémorragiques.

Environ 200 professionnels de laboratoire ont déjà été formés au Burkina Faso, Mali et Sénégal. Des formations de formateurs ont été dispensées au Togo et au Niger et commenceront en Guinée la semaine prochaine. Un nouveau module de formation Résaolab spécifique sur les fièvres hémorragiques est en cours de rédaction.