Au Sénégal, des filles retournent à l’école, Fondation Elle

18 novembre 2016

A Ziguinchor, capitale régionale de la Casamance, au sud-ouest du Sénégal, l’association "Futur au Présent" a ouvert une Maison de l’éducation. C’est un lieu atypique, où des petites filles sorties très tôt du système scolaire viennent apprendre à lire, écrire, compter et reprennent ainsi le chemin de l’école.
La Maison de l’éducation utilise des pédagogies alternatives d’apprentissage, comme l’éducation sensorielle et kinesthésique de Montessori, ou l’utilisation des nouvelles technologies avec la Khan Academy.
En septembre 2014, elles étaient 30 filles, de 6 à 12 ans, à suivre ce programme innovant. Elles sont aujourd’hui 60, et seront 90 à la rentrée 2017.

Marthe, Néné, Aminata, Fanta, Pascaline, Khady, Syra, Angélique et d’autres sont désormais inscrites à l’école du quartier, elles ont repris le chemin de l’école classique et sont pour la plupart les meilleures élèves de la classe. En soutenant ce projet, la Fondation Elle a voulu accompagner l’association "Futur au Présent" pour l’aider à soustraire des fillettes au travail précoce, extrêmement dangereux pour elles. Elles étaient en effet jusqu’alors domestiques ou vendeuses sur le marché.

"Les parents ne reçoivent aucune compensation financière pour les inciter à scolariser leurs filles. Le travail de sensibilisation de l’association a suffi pour leur faire comprendre que la scolarisation est un investissement pour l’avenir de leur famille et de leur communauté", rappelle Seyni, éducateur pour l’association.


canard