Cartographie des disparités de la prise en charge d’Alzheimer en France, Fondation Médéric Alzheimer

7 février 2017

En 2014, la Fondation Médéric Alzheimer avait construit une typologie en cinq groupes de départements, en fonction de leurs caractéristiques en dispositifs pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. En 2016, ce travail a été reconduit pour mesurer les évolutions sur une période de deux ans. En effet, grâce à ses enquêtes qui permettent d’analyser dans la durée les tendances en matière de dispositifs de prise en charge et d’accompagnement des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, la fondation poursuit l’observation des territoires, à la fois au niveau régional (selon le nouveau découpage entré en vigueur le 1er janvier 2016), et départemental.

Cette analyse a permis de dégager de grands ensembles de départements présentant des caractéristiques communes. En l’espace de deux ans, on constate une amélioration, par rapport à la moyenne nationale, des taux d’équipement pour l’ensemble des cinq groupes identifiés. Cependant, ce phénomène de rattrapage est plus ou moins important selon chacun des groupes.

Ainsi le territoire de Paris, sous-équipé en structures d’hébergement, bénéficie en revanche d’une couverture en nette augmentation pour les lieux de diagnostic et accueils de jour. A l’opposé, la France rurale, bien dotée en équipements, semble conserver une stabilité, voire amorcer un léger déclin. La France du Nord, dont la couverture en dispositifs est proche de la moyenne, offre des taux d’équipement en hausse. La couronne parisienne, Lyon et Bordeaux, ayant des taux d’équipement inférieurs à la moyenne nationale, présentent une situation qui s’améliore, à l’exception des structures d’hébergement. Enfin, le Sud de la France déficitaire en dispositifs, n’a pas encore rattrapé tout à fait son retard, les indicateurs restant stables, même si l’équipement en lieux de diagnostic a progressé.

Comme toujours, la fondation est en mesure d’apporter un éclairage qu’elle souhaite utile à tous ceux qui œuvrent pour un accompagnement de qualité et de proximité des personnes malades, et renvoie à son étude publiée dans "La Lettre de l’Observatoire des dispositifs de prise en charge et d’accompagnement de la maladie d’Alzheimer", numéro 46, daté de janvier 2017.
Le document de 4 pages est téléchargeable gratuitement sur le site internet de la fondation.