Fondations.org

Conférence des aidants, Fondation April

23 avril 2017

La conférence "360° autour des aidants", organisée par la Fondation April le 21 mars 2017, a réuni 250 participants et acteurs locaux qui agissent auprès des aidants. Bruno Rousset, Président de la fondation et du groupe April, a souligné le soutien apporté à des projets destinés aux aidants. Les derniers résultats du Baromètre des aidants et de l’Observatoire connecté ont été présentés, pour dresser un état des lieux de la situation des aidants et démêler le vrai du faux d’idées reçues.

idée reçue n°1 : "L’aidant c’est l’autre". L’étude réalisée a mis en évidence que 68% des Français ne connaissent pas le terme aidant et 69% des aidants ne se considèrent pas comme tels. Pourtant, à la question : Vous-même, actuellement, apportez-vous régulièrement et bénévolement une aide à un proche malade, en situation de handicap ou dépendant ? 19% des Français disent aider un proche, soit près de 11 millions de personnes en France.

idée reçue n°2 : "Les aidants ont le même profil sociologique". Le baromètre des aidants révèle une réalité beaucoup plus nuancée. La communauté des aidants est composée de 56% de femmes et 44% d’hommes. La majorité des aidants a plus de 50 ans, mais un quart a moins de 35 ans et 8% ont moins de 25 ans.

idée reçue n°3 : "Les aidants sont tous égaux entre eux". Un tiers des aidants sont seuls à aider leur proche alors que 68% se partagent l’accompagnement. Seuls 15% des aidés vivent avec leur aidant. La majorité des aidés vit à leur domicile ou en institution.

idée reçue n°4 : "Une de leurs principales difficulté est financière". Le manque de ressources financières n’arrive qu’en cinquième position des difficultés remontées dans le baromètre des aidants. Le manque de temps, la fatigue physique, la complexité des démarches administratives et le manque de compétence pour réaliser les soins sont cités en priorité.

idée reçue n°5 : "Les aidants sont des victimes". Les aidants font face au quotidien à des situations difficiles dont les impacts sont ressentis au niveau de la vie professionnelle, des relations familiales mais aussi de la santé et du moral. Cependant, 84% des personnes interrogées affirment que la situation d’aidant a des effets plutôt positifs sur leur relation avec l’aidé, donnant ainsi un nouveau sens à leur vie.



Fondations.org