Fondations.org
Accueil

Actualité des
Fondations

Guide des
Fondations

Rubrique
Concours

Soirée annuelle 2018, Fondation Groupama pour la santé

2 mars 2018

Le 22 février 2018 s’est déroulée la soirée annuelle de la Fondation Groupama, présidée par Marie-Ange Dubost, et co-animée par Sophie Dancygier, déléguée générale de la Fondation et Jeremy Webber, Directeur Adjoint de la Fédération Nationale Groupama.

"Des Hommes et des projets" était le fil rouge de cette soirée à laquelle près de 400 personnes ont assisté.
La première partie de cette soirée était consacrée aux événements solidaires organisés par les différentes Caisses Régionales de Groupama. L’occasion de rappeler qu’en 2017, les 105 "Balades solidaires" ont rassemblé 22 150 marcheurs et ont permis de récolter plus de 260 000 euros, intégralement reversés à 65 associations relatives aux maladies rares, à 2 chercheurs et à un centre de référence.

Un trophée récompensant les "événements solidaires" a été remis au Président de Groupama Nord Est, Laurent Poupart. Des représentants d’associations et du Centre de Référence des Affections congénitales et Malformatives de l’Oesophage (CRACMO), ont apporté leurs témoignages sur l’aide concrète apportée par la fondation, dans leur quotidien. Témoignages renforcés par d’autres à travers un film de la fondation.

Les travaux de Charlotte Scholtes et de Radhia Kacher avancent de manière très prometteuse. La première étudie le rôle de la dynamique mitochondriale dans la dégénérescence musculaire physiopathologique, afin d’identifier de nouvelles cibles moléculaires, pour élaborer des thérapies généralistes, applicables à un large éventail de dystrophies musculaires. Quant à Radhia, ses résultats obtenus en laboratoire sont très prometteurs et vont vraisemblablement ouvrir une nouvelle piste thérapeutique dans le traitement de la maladie d’Huntington.

Delphine Delacour, lauréate du premier Prix de Recherche maladies rares de la Fondation Groupama remis en 2017, s’intéresse à une pathologie infantile rare : la dysplasie épithéliale intestinale. La chercheuse et son équipe développent une puce biomimétique, afin de tester les molécules capables de réduire, voire effacer, les défauts tissulaires et cellulaires chez les jeunes patients atteints de dysplasie épithéliale intestinale.

Cette année, le Prix de l’innovation sociale revient au projet "Cuisine mobile". Ce projet est né au sein de la plateforme d’expertise maladies rares Paris-Sud, qui rassemble et fédère 20 centres de référence et 26 centres de compétences maladies rares du groupe hospitalier. Cette "cuisine mobile", modulable et transportable, permettra la réalisation d’ateliers culinaires éducatifs, pour les enfants devant suivre un régime alimentaire strict. Ils seront accompagnés par leurs familles et le personnel soignant hospitalier, pour la réalisation de menus adaptés à leurs pathologies.