Fondations.org

Prix Lauriers 2018, Fondation de France

26 juin 2018

L’innovation au service de la transition agro-écologique (ville de Renage, 38). L’Atelier paysan regroupe agriculteurs, collectifs paysans, partenaires techniques et citoyens, autour d’un projet de conception d’innovations pour une agriculture biologique à taille humaine, partage de savoirs via des fiches techniques, tutoriels vidéo ou guides. Près de 900 technologies (machines ou bâtis) sont ainsi disponibles en ligne, en libre accès.

Plus d’insertion et moins de CO2, grâce au recyclage des cartons (Paris, 75). Carton plein, c’est le déménagement solidaire et écologique en trois étapes : récupération des cartons usagés en vélos triporteurs électriques, valorisation et reconditionnement, réinsertion professionnelle de personnes éloignées de l’emploi.

Des échanges d’objets et de services qui changent la vie (Bruay-La-Brussière, 62). La Maison des échanges est un lieu de vie et de rencontres où les personnes peuvent échanger des services sur le principe "une heure = une heure". Près de 380 familles ont ainsi pu économiser entre 600 et 1 000 euros annuellement, bénéficier d’un système d’entraide et sortir de l’isolement.

Faciliter la garde des tout-petits en situation de handicap (Lorient, 56). L’association Boutchous facilite la garde des tout-petits en situation de handicap ou atteints d’une maladie chronique, en créant un réseau de 36 assistants maternels dédiés.

Un spectacle itinérant à vélo, pour éviter le décrochage scolaire (Oyonnax, 01). Pour redonner le goût d’apprendre à des élèves, issus principalement de quartiers sensibles, le collège Ampère a monté un spectacle itinérant à vélo : les jeunes d’une classe de 4ème conçoivent et produisent une pièce, puis en assurent la représentation lors d’une tournée de plus de 500 km. Les bénéfices : amélioration des résultats scolaires, baisse des incivilités, apprentissage du vivre ensemble et du sens de l’effort, gain en autonomie et en responsabilité.

Un lycée à l’écoute du mal-être de ses élèves (Toulouse, 31). Le lycée professionnel Le Mirail a mis en place un dispositif de soutien psychologique pour les élèves en souffrance. Une équipe pluridisciplinaire (personnel éducatif, éducatrice spécialisée et psychologue) a ainsi été constituée pour repérer les troubles inquiétants et orienter les jeunes vers des soins adaptés.

Former les soignants à l’accompagnement du deuil périnatal (Paris, 75). La maternité Port Royal accompagne le personnel soignant pour la prise en charge des couples confrontés à une mort fœtale. La démarche : mieux préparer ces professionnels à faire face à ce type de situation, grâce à un séminaire de formation, des séances de préparation à l’annonce et un groupe de parole animé par un psychologue.

Du théâtre musical, pour changer le regard sur la perte d’autonomie (Maromme, 76). Trois EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) du Trait d’union du Cailly ont créé un spectacle musical. De la création des chants et des chorégraphies à l’interprétation des rôles, il a non seulement mobilisé les résidents, mais aussi leurs proches et les membres du personnel.

L’art, allié des pédopsychiatres pour éveiller la pensée (Gaillac, 81). Le centre médico psychologique pour enfants et adolescents accompagne des jeunes souffrant de troubles psychiques. A la demande de l’équipe du centre, une œuvre d’art a été réalisée par l’artiste Marie-Ange Guilleminot pour l’espace d’accueil et la salle d’attente, lieu intermédiaire entre le monde du soin et le monde extérieur. C’est un espace de créativité potentielle et d’expérimentation du toucher (bois, papier,...), de la couleur, des formes, etc. L’objectif : susciter une rencontre à la fois émotionnelle et intellectuelle inédite, pour éveiller la pensée des enfants.



Fondations.org