Fondations.org

Journée internationale des femmes 2019, Fondation Kering

9 mars 2019

Du divorce par consentement mutuel, au droit de vote, à la liberté de pouvoir étudier ou la loi Veil, des avancées majeures ont été accomplies à travers l’histoire pour améliorer les conditions de vie des femmes. Pourtant, en 2019, les femmes restent encore victimes de violences et d’inégalités. Le combat pour les femmes continue.

Pour cette 42ème journée internationale des femmes, dont la thématique est : "Penser équitablement, bâtir intelligemment, innover pour le changement", la Fondation Kering rappelle qu’elle soutient femmes audacieuses, visionnaires et qui façonnent le futur de demain, dont trois entrepreneurs sociaux engagées pour les femmes.

Jessica Ladd, projet Callisto, "La technologie pour lutter contre les violences sexuelles et le harcèlement", USA. Callisto est un site internet pour les victimes d’agressions sexuelles qui permet de repérer n’importe quel prédateur sexuel récidiviste sur les campus américains. Grâce à son système de reconnaissance inédit, il permet aux victimes de créer de manière sécurisée, des archives détaillées de leur agression pour qu’elles puissent porter plainte lorsqu’elles sont prêtes à agir. Aujourd’hui, Callisto se développe en milieu professionnel, afin de pouvoir prendre en charge les victimes au-delà de l’université.

Hera Hussain, projet Chayn, "Lutter contre les violences faites aux femmes en proposant des ressources digitales aux victimes", Grande-Bretagne. Chayn est un projet numérique open-source qui fonctionne sur la seule passion de plus de 400 bénévoles qualifiés, originaires de 15 pays, et dont l’objectif est de créer des ressources pour informer et soutenir les survivantes de violences, grâce à des podcasts, boîtes à outils, Snapchat et chatbots.

Marie Reverchon, projet du pain et des roses, "Nourrir l’avenir des femmes demandeuses d’asile, au travers d’ateliers de création florale", France. Du Pain et des roses organise des ateliers de fleuristerie pour les femmes demandeuses d’asile en France, une population qui a besoin d’intégration sociale dans une période pleine d’incertitude. Ces ateliers permettent aux femmes de développer leur créativité et compétences et de retrouver confiance en elles.



Fondations.org